Motion votée à l’unanimité du Conseil Fédéral du PS 94 – 18 novembre 2017

Motion votée à l’unanimité du Conseil Fédéral du PS 94 – 18 novembre 2017

Nous, militant·e·s, socialistes, féministes, sommes choqué·e·s
par les révélations qui se succèdent depuis plusieurs semaines
concernant les situations de violences rencontrées par de
nombreuses femmes.

Tous les milieux socio-professionnels sont touchés, et aucun ne
peut se prétendre à l’abri de tels agissements contraire aux
valeurs que nous défendons.

Parce que socialistes, nous sommes féministes, nous
luttons contre toute forme de discrimination,
d’harcèlement, d’agression, et nous participerons à la
journée internationale pour l’élimination de la violence
faite aux femmes le 25 novembre.

Nous condamnons donc avec la plus grande fermeté les
agissements coupables et condamnables que sont le harcèlement
et l’agression sexuelle.

Nous rappelons que des mesures législatives ont été prises
durant le dernier quinquennat pour renforcer la lutte contre le
sexisme, contre le harcèlement moral et sexuel, contre les
violences sexuelles, et qu’elles doivent être désormais mises en
application.

En outre, parce que le Parti socialiste est à la fois un acteur
politique majeur et un employeur, nous l’appelons
solennellement à lutter contre une « loi du silence » qui a fait
tant de mal.

Enfin, la lutte contre le harcèlement et les agressions sexuelles et
morales ne pourra se faire sans la mise en place d’un véritable
dispositif sécurisant pour les victimes, allant de l’alerte à la
plainte, de l’accompagnement au soutien, du conseil juridique à
la procédure pénale.

Il est temps d’agir !